L’Afrique-Occidentale française (A.-O.F.) était un gouvernement général regroupant au sein d’une même fédération huit colonies françaises d’Afrique de l’Ouest entre 1895 et 1958.

Constituée en plusieurs étapes, elle réunit à terme la Mauritanie, le Sénégal, le Soudan français (devenu le Mali), la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Niger, la Haute-Volta (devenue le Burkina Faso), le Togo et le Dahomey (devenu le Bénin). Sa superficie atteignait 4 689 000 kilomètres carrés, soit environ sept fois celle de la France. Son chef-lieu était Saint-Louis (Sénégal) jusqu’en 1902, puis Dakar (Sénégal).

Une nouvelle entité territoriale, l’Afrique-Occidentale française, est créée le par l’union du Sénégal, du Soudan français, de la Guinée et de la Côte-d’Ivoire seulement. Le gouverneur général de l’Afrique-Occidentale française, qui est aussi, dans un premier temps, le gouverneur du Sénégal, réside à Saint-Louis. Le premier nommé est Jean-Baptiste Chaudié. La Banque du Sénégal devient la Banque de l’Afrique-Occidentale le 29 juillet 1901. Créée sous forme de société anonyme, elle dispose du privilège d’émission. La banque avait déjà quitté Saint-Louis pour Dakar. En 1902, c’est la capitale elle-même qui est transférée à Dakar jusqu’à la dissolution de la fédération en septembre 1958.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici