26 Octobre 2015 Arrestation à Kaolack de l’imam Alioune Badara NDAO, soupçonné d’être mêlé à des faits liés au terrorisme.
Le cas de l’Imam Alioune Badara Ndao implique également 31 co-accusés, femmes et hommes soupçonnés d’apologie du terrorisme et d’appartenir à un réseau terroriste au Sénégal.
Pour les avocats de la défense, les éléments à charge ne sont pas clairement établis.
L’affaire de cet imam originaire de Kaolack sera jointe à deux autres dossiers de djihadisme présumé.
L’un concerne un sénégalais soupçonné de s’être radicalisé au Canada.
L’autre se penchera sur le cas d’un recruteur djihadiste ayant agi en France et arrêté en 2016 au Sénégal.
Par ce procès, l’Etat sénégalais veut prouver qu’il est en mesure de juger des affaires de cette envergure après avoir durci, l’an dernier ses lois anti-terroristes.
Les associations de défense des Droits de l’homme disent rester vigilantes quant à l’équité dans le traitement de ces dossiers.
Au finish il a été purement et simplement libéré.

archives/archipo.info

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici