Au bon moment, Casser les vagues d’indignation, de constats d’échecs, qui accompagnent les tragédies de l’immigration clandestine. Ne pouvait avoir meilleure méthode que d’engager tous les sénégalais autour de discussions infertiles sur un remaniement et un nouveau gouvernement. Machiavel a de bons élèves.

Maintenant le Président peut prendre le temps qu’il veut pour nommer son autre gouvernement et durant tout ce temps et même au-delà tous les autres problèmes qui impactent beaucoup plus sur le réel seront mis à côté.

Demain, nous parlerons des visites aux charlatans des ministrables, des pleurs, des peurs, des batailles de positionnement des uns et des autres et au même moment des enfants du Sénégal affronteront les vagues houleuses des mers en route vers l’eldorado à leurs risques et périls.

Ce pays ne se solutionne pas grâce à un jeu de chaises musicales même au plus niveau. Voilà comment chaque fois que le moment veut des solutions rigoureuses et rugueuses, l’Exécutif nous présente des sabrages de têtes qui nous contentent tous.

Le Rewmi de Idy refuse d’entrer dans un gouvernement, le Pds de Wade sera partant, Omar sarr et son nouveau bébé de parti sera de la partie mais à quelle fin sur la souffrance de goorgorlou que nous sommes…

La redaction/archipo.info

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici