Après une absence de trois ans, l’ex-président est rentré au pays.  A 91 ans, il a été choisi comme tête de liste aux élections législatives du 30 juillet 2017 de la coalition Mankoo Wattu Sénégal regroupant les principaux partis d’opposition.

Triomphal. C’est ainsi que ses partisans dépeignent, avec emphase, le retour d’Abdoulaye Wade, 91 ans, au Sénégal. La foule, est venue nombreuse le 10 juillet accueillir son champion à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. Pour l’occasion, son parti, le PDS, avait mobilisé en masse. Des milliers de personnes arborant des tee-shirts à son effigie, soufflant à plein poumon dans des sifflets et brandissant des affiches XXL se sont agglutinées derrière les grilles de l’aéroport. Elles ont patienté, parfois plusieurs heures, dans la liesse et la cohue. À 18 heures (heure locale), son jet privé s’est enfin posé sur le tarmac. Le temps de passer au salon d’honneur et, une heure plus tard, dans une chaleur moite, Abdoulaye Wade, accompagné de sa femme Viviane et de quelques proches, fait son apparition. L’ex-président est de retour, chez lui dans son pays. « En 2014, lorsque je suis revenu au Sénégal après avoir perdu le pouvoir, on disait que trois millions de personnes m’avaient accueilli. Cette fois-ci, ce chiffre doit être revu à la hausse ! » a exulté Abdoulaye Wade.

Archipo.info

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici