La Compagnie du chemin de fer de Dakar à Saint-Louis est une filiale de la Société de construction des Batignolles, chargée de la construction de la première ligne de chemin de fer en Afrique Occidentale française, celle reliant Dakar à Saint-Louis du Sénégal, alors capitale de la colonie.

La loi du approuve le cahier des charges. Si la compagnie dispose d’un capital de 5 millions de francs, l’État lui fournit une avance de 12 680 000 francs. Le montage financier de l’opération est assez alambiqué : la ligne sera construite et exploitée aux frais de l’État qui, en vertu de la garantie accordée à la compagnie, devra payer l’intérêt du capital de construction et les insuffisances d’exploitation. L’État a de bonnes raisons pour offrir de tels avantages au concessionnaire. La colonisation débute à peine et les habitants se montrent résolument hostiles aux « tentatives de pénétration ». Les opérations militaires ne sont pas terminées, et les guerres avec les Damels du Cayor et les Teignes du Baol ne prendront fin qu’avec la mort du dernier damel, tué en .

Archipo.info

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici