Association des femmes juristes du Sénégal   sont en ordre de bataille pour la reconnaissance de l’avortement médicalisé pour les femmes et les filles, en cas de viol  ou d’inceste. Une demande qui risquerait de soulever l’ire des imams et oulémas  du Sénégal.

 Bouavogui Amath

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici