Si la décision de Lionel Messi de rester est logiquement une bonne nouvelle sur le plan sportif pour le Barça, elle pourrait aussi avoir des conséquences moins agréables.

« Maintenant je vais continuer au club parce que le président m’a dit que le seul moyen de partir était de payer la clause des 700 millions, que c’est impossible, et puis il y avait un autre moyen, c’était de partir en justice. Je n’irai jamais en procès contre le Barça car c’est le club que j’aime, qui m’a tout donné depuis mon arrivée ici. C’est le club de ma vie, j’ai fait ma vie ici ». Dans un entretien publié vendredi soir, Lionel Messi s’exprimait enfin sur son avenir, annonçant qu’il allait rester à Barcelone.

Une décision un peu surprenante, puisqu’on annonçait une grosse bataille juridique entre le clan de l’Argentin et la direction blaugrana. Un conflit devant les tribunaux qu’a voulu éviter le numéro 10. Mais comme l’explique Marca, sa décision va avoir des conséquences. Au niveau financier déjà, puisqu’un départ de Lionel Messi aurait permis aux Catalans de faire de sacrées économies, en plus d’avoir éventuellement pu toucher une belle indemnité. Comme l’explique le journal, les opérations menant à Lautaro Martinez, Georginio Wijnaldum ou Memphis Depay sont désormais plus compliquées sans cet argent.

Avec Bartomeu, ce sera tendu

Toujours d’après la publication ibérique, la fracture institutionnelle est encore plus ouverte qu’avant. L’Argentin s’en est vivement pris à sa direction et à son projet, et la cohabitation entre le natif de Rosario et Josep Maria Bartomeu s’annonce pour le moins délicate dans les prochains mois.

Une ambiance tendue qui pourrait coûter cher au Barça, en pleine saison de reconstruction et d’élections présidentielles (mars 2021). Le joueur a aussi vu comment certains supporters lui ont tourné le dos et a gagné bon nombre de détracteurs ces dernières semaines. Il ne sera plus forcément un joueur intouchable pour le public du Camp Nou.

Ambiance difficile dans le vestiaire

Dans le vestiaire, l’ambiance pourrait aussi être difficile. Pas forcément avec ses partenaires, mais avec Ronald Koeman, avec qui il aurait déjà eu une réunion qui se serait plutôt mal passée. L’avenir d’un joueur comme Luis Suarez, présenté comme indésirable, pourrait aussi changer suite à cette décision, tout comme celui d’Arturo Vidal, deux proches du génie de l’Albiceleste.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici