Invité de l’Anps ce samedi , le président de la Fédération sénégalaise de basket, Me Babacar Ndiaye ne plaide pas est pour la limitation des mandats des membres du Comité directeur.

On ne peut pas constituer une exception non pas sénégalaise, mais mondiale. Nulle part et dans aucune discipline vous ne verrez une limitation de mandats des membres du Comité directeur. C’est une disposition qui viole la charte sportive, car il n’y a pas de texte réglementaire limitant les mandats des Fédérations. Même au niveau du Cnoss, il n’y a pas de limitation de mandats. Ce n’est qu’au basket où on parle de limitation de mandats. Si nous voulons que le Sénégal puisse avoir des dirigeants capables de percer sur le plan international, il faut les laisser travailler, percer, se faire un carnet d’adresses et acquérir de l’expérience pour pouvoir être élus.

Si Abdoulaye Sèye, qui avait fait 20 ans à la tête de la Fsbb, avait été limité à deux mandats, il ne serait jamais président de Fiba-Afrique et de Fiba-Monde. Si Augustin Senghor était limité à deux mandats au sein de la Fédé foot, il ne serait pas aujourd’hui membre du Comité exécutif de la Caf.» Selon le patron du basket sénégalais, «cette question mérite d’être posée et il n’y a aucun texte qui interdit la révision de cette disposition. Les clubs sont souverains pour se prononcer. Le moment venu, cette question sera soumise à une Assemblée générale extraordinaire, mais il y aura aussi d’autres dispositions, car les textes méritent d’être revus.»

 

wiwsport.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici