L’union des magistrats du Sénégal (UMS) grincent des dents, après la convocation, en hauts lieux,  de leur président Souleymane Téliko. Suffisant pour les blouses noires, de sonner l’alarme : elles entrevoient à travers cette convocation impromptue, une certaine volonté de d’intimider ou des nuire dans leurs rangs.
Les magistrats qui prônent l’avènement d’une magistrature indépendante, envisagent un point  de presse , pour alerter l’opinion nationale et internationale.
Bouavogui Amath 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici