Moins d’une semaine après le feu vert de l’Union européenne au vaccin Pfizer-BioNtech, la plupart des Etats membres entament simultanément leurs campagnes de vaccination ce dimanche.

Top départ ! Moins d’un an depuis la détection des premiers cas de Covid-19 en Europe, la quasi-totalité des Etats de l’Union européenne (UE) entament leurs campagnes de vaccination ce dimanche et espèrent mettre fin à la crise sanitaire au plus vite. Lundi, l’UE avait donné l’autorisation à ses membres d’utiliser le vaccin développé par les laboratoires Pfizer-BioNTech.

Les premières doses de ce vaccin contre le virus – dont le variant britannique possiblement plus contagieux est de plus en plus signalé à travers le monde – sont arrivées samedi dans les pays membres de l’UE, sous bonne escorte.
En France, 19 500 doses ont ainsi été acheminées à la pharmacie centrale des Hôpitaux de Paris, où des employés masqués portant des gants de protection spéciaux contre le froid (le remède est conservé à -70°C) ont transféré les boîtes dans des réfrigérateurs spéciaux.

Développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech, le vaccin « protège 95% des individus contre les cas de forme grave et va sauver beaucoup de vies », a souligné le ministre français de la Santé, Olivier Véran, auprès du JDD.

L’Allemagne, la Hongrie et la Slovaquie ont déjà ouvert la voie samedi, en commençant à vacciner leurs populations avec un jour d’avance sur le lancement officiel de la campagne. En Allemagne, la première personne à recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech a été une résidente de 101 ans d’une maison de retraite de la région du Sachsen-Anhalt (est), Edith Kwoizalla.

En Hongrie, c’est Arienne Kertesz, une femme médecin de l’hôpital South Pest de la capitale Budapest qui a ouvert le bal. « J’attendais depuis longtemps de l’avoir, parce que ma capacité à travailler calmement et en sécurité en dépend », a-t-elle déclaré. Et c’est un spécialiste des maladies infectieuses, Vladimir Krcmery, qui a été le premier à être vacciné en Slovaquie, à Nitra (ouest). En République tchèque, il s’agit ni plus ni moins du Premier ministre Andrej Babis qui a été le premier à recevoir le vaccin, ce dimanche.

En Espagne, une pensionnaire d’une maison de retraite du centre du pays, âgée de 96 ans, a été la première personne à être vaccinée ce dimanche contre le Covid-19, selon les images retransmises par la télévision nationale. Araceli Rosario Hidalgo Sanchez a confié, dans un sourire, ne « rien » sentir lorsque le vaccin lui a été injecté.

Avant l’UE, de nombreux autres pays ont démarré leur campagne vaccinale contre le Covid-19, qui a fait au moins 1,7 million de morts et contaminé presque 80 millions de personnes dans le monde. La Russie, qui a dépassé samedi les trois millions de cas, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada, le Mexique, le Chili, entre autres, ont déjà commencé à vacciner en décembre. La Chine avait été la première à le faire, l’été dernier.

Quant au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, il a annoncé samedi une offensive de vaccination contre le Covid-19 « sans précédent dans le monde », visant à immuniser en un mois le quart des neuf millions d’habitants d’Israël. Et ce alors même que le pays entame ce dimanche un troisième confinement général, pour une durée d’au moins deux semaines.

lexpress

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici