Babacar Touré, ancien président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) et fondateur de la première radio privée du Sénégal Sud Fm est décédé dimanche.

Personnage emblématique de la presse sénégalaise, Babacar Toure a fait une longue et riche carrière dans le journalisme. Après avoir obtenu son diplôme au Cesti en 1979, il avait intégré le quotidien national Le Soleil. Il en était parti en 1986 pour former avec quelques confrères Sud Communication, éditeur du journal Sud Hebdo devenu par la suite Sud Quotidien. En 1994, c’est ce groupe qui mettra en place Sud Fm, la première radio commerciale privée du Sénégal. L’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (ISSIC), une école de formation de journalistes installée à Dakar, est également une création du groupe de presse fondé par Babacar Touré.

Il fut un ardent défenseur des travailleurs. En effet, M. Touré fut un membre fondateur de l’Union nationale des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (UNPICS), devenue le SYNPICS.

Babacar Touré a été président du Cnra, le gendarme de l’audiovisuel sénégalais de 2012 à 2018. Il fut remplacé par Babacar Diagne, ancien Directeur général de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS, publique). Ce dernier décrivait Babacar Touré comme « un homme de valeurs qui a beaucoup fait pour la presse sénégalaise. Un homme de cette envergure, il y en a très rarement ».

Le Soleil

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici