Les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) ont mis la main sur le cerveau de la bande. Une arrestation survenue il y a de cela quelques jours, à la suite de longs recoupements, d’investigations et d’infiltrations, sur deux (2) personnes.

Une enquête avait été ouverte dans le cadre des affaires liées à la confection de faux laissez-passer pour circuler en cette période de couvre-feu et d’état d’urgence.

L’enquête, qui avait abouti dans un premier temps au déferrement des deux mis en cause, a montré que ces deux suspects n’étaient en fait que des rabatteurs.

Ainsi, les hommes du commissaire Aliou Bâ ont décidé de poursuivre l’affaire, pour mettre la main sur les autres membres du réseau, particulièrement leur chef de file. Cet objectif a d’ailleurs été atteint depuis vendredi dernier, en début de soirée.

Car le présumé cerveau de cette mafia a été mis aux arrêts à son domicile sis à la Médina. Il s’agit d’un jeune informaticien, P. A. Sall, qui confectionnait les faux papiers moyennant des sommes qui varient entre 10 000 et 25 000 Fcfa l’unité.

En attendant son déferrement au parquet prévu dans les prochaines heures, l’enquête se poursuit dans les locaux de la Dic.

 

Ousmane THIOR – Correspondant Archipo.info/Dakar Banlieue

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici