Bref, le machin semble revenir en petites enjambées. Nous n’avons jamais été véritablement dans une vague mais nous avions toujours eu de petites ou moyennes vaguelettes plus ou moins intenses, plus ou moins soutenues. Le covid-19 n’a jamais été, comme ailleurs particulièrement en occident.

Il n’est pas question de ne pas prendre au sérieux le coronavirus mais il ne faut point aussi l’exagérer. Il s’agit de lui donner l’exacte mesure qu’il a, de définir en conséquences toutes les tactiques de la guerre sanitaire que nous menons contre lui.

Cela en partant de l’expérience déjà vécue du mois de janvier à aujourd’hui. Vivre avec le virus est devenu une évidence mais se protéger individuellement et collectivement reste une nécessité. Continuer à vivre avec, le contenir puis éradiquer le virus sans compromis. Les décisions et attitudes s’imposent d’elles-mêmes.

Et dans tout cela, il faut préparer la population et se préparer à recevoir le vaccin qui est la seule alternative pour vaincre le covid-19 de manière décisive. Un vaccin qui risque d’être comme celui de la grippe si nous considérons que le Sar-cov-2 est mutant. Le mieux est de créer les conditions de le faire par nous et pour nous.
Mais que cette nouvelle vaguelette ne nous ébranle pas.

Taffa Gueye/archipo.info
SailliesDuProfane

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici