Ils ont l’habitude de rallier la région sud au reste du pays. Dans ce contexte de pandémie du coronavirus, cette rotation est perturbée au grand dam des 150 chauffeurs qui sont présentement bloqués à la gare routière de Ziguinchor. Sur la radio Sud Fm, Papis Touré, un responsable de la dite gare, a fait part, lundi, du calvaire que vivent ses collègues. « Nous demandons aux autorités de faire preuve de compréhension en laissant les chauffeurs qui sont coincés à Ziguinchor retourner chez eux. A notre niveau, nous avons fait jouer la solidarité pour leur permettre de vivre ici sans problèmes. Mais actuellement, nous n’avons plus d’argent pour les aider. La seule solution à notre avis est de les autoriser à prendre la route pour rentrer ».

Ce cri de cœur qui sent la pitié est lancé également, précise Papis Touré, pour les chauffeurs qui ont été eux aussi « surpris » à Kaolack, Diourbel, Thiès et Dakar par les mesures prises par l’Etat pour contrer le coronavirus.

Alassane MBENGUE Allou/Archipo.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici