Même si ce n’est pour l’heure pas visible dans les chiffres, la crise sanitaire risque de plonger beaucoup de Français dans des difficultés financières.

En pleine crise sanitaire, les crédits à la consommation explosent et font peser sur ceux qui les contractent des risques d’impayés, alerte l’UFC Que choisir dans une étude parue le 16 décembre. « Le débit du crédit conso a atteint 3 milliards d’euros sur le seul mois de juin, battant le record de 2012, relève les auteurs.

Déplorant une attitude trop laxiste, voire « pousse au crime » des établissements de crédit, l’association estime que les crédits consommation en défaut de paiement pourraient dépasser les 12 milliards d’euros en 2021, 40% de plus qu’en 2020. Et pointe un risque majeur : les emprunteurs peuvent basculer dans le surendettement.

« Avant même la crise, les banques françaises ont ainsi accumulé 9 milliards d’euros de dette que leurs clients ne sont pas capables d’honorer, écrivent les auteurs. Ces impayés dépassent 1000 euros par ménage emprunteur, soit près de dix fois plus qu’en Allemagne. »

Lexpress

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici