« Corona Jexna ». Venant d’un gros gaillard, costaud, bien en chair, puant de sueur et de santé, n’est que pur égoïsme. Ce jeune sait, avec les informations des médecins et autres techniciens en santé, qu’il ne risque pas grand chose avec le virus. Il peut alors se permettre de dire que « jexna » ou « amoul ».

Ce jeune a certainement un parent ou un ami ou un très proche qui fait partie de la frange des anciens ou des comorbides. Ces derniers risquent facilement de mourir en cas de contagion du virus. Des vulnérables qui se protègent comme ils peuvent ayant connaissance et étant conscient du danger encouru.

Ainsi un jeune asymptomatique, inconscient va leur amener le virus parce que lui très égoïste n’a adopté aucun geste barrière pour pas se protéger mais protéger les autres qui eux font partie des 1% qui auront leurs noms sur les stèles commémoratifs. Des morts qui n’auront même pas le privilège d’être dans la conscience de ces inconscients.

Et là vient la responsabilité de l’État qui a l’obligation de protéger ceux qui risquent gros dans ce temps de Covid-19. L’État a le pouvoir d’imposer le port du masque couvrant le nez et la bouche. L’État a le monopole de la sanction positive comme négative. L’État doit prendre sa responsabilité au même titre que le citoyen.

 

Taffa Guèye, Saillies Du Profane Grand-Dakar

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici