Le 4 novembre 2002 Idrissa Seck fut nommé Premier ministre en remplacement de Mame Madior Boye.

Il quitta le palais et alla s’installer à la maison militaire en face du palais : deux bâtiments blancs en face, le palais du Président Wade et la primature du premier ministre Idrissa Seck. Alors les faucons du palais allaient voir cette situation comme le signe d’une dualité au sommet du pouvoir.

En avril 2004, leur plan allait réussir et Idrissa Seck fut destitué. L’acharnement allait s’exacerber autour de lui. En novembre 2004, on fit revenir l’adversaire d’hier maitre Ousmane Ngom qui fut nommé ministre de ‘l’intérieur chargés des enquêtes policières. Un dossier judiciaire allait être ouvert et Idrissa Seck allait rester en prison pendant six (6) mois.

Le 4 avril 2006, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2007 et appelle à la création d’une large coalition autour de sa personne pour mettre fin au régime Wade. Il est le chef du parti Rewmi. Il sera également candidat à l’élection présidentielle de 2012 sous la bannière de son parti politique Rewmi.

archives/archipo.info
.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici