Le commissariat central de police de Kaffrine (centre) a arrêté une assistante comptable de l’Institut supérieur d’informatique (ISI) soupçonnée de détournement de fonds et de destruction de biens appartenant à autrui, a appris l’APS lundi de source policière.
Il est reproché à l’employée de l’ISI d’avoir détourné plus de 4 millions de francs CFA au sein de cet établissement d’enseignement supérieur.
’’Cette somme est constituée des virements et des ordres de mission à disposition en sa faveur, soit 4 millions 111 mille 302 francs CFA, à quoi s’ajoutent des montants non versés à la caisse, d’une valeur de 329.200 francs CFA’’, précise la même source policière.
L’assistante comptable âgée de 27 ans aurait avoué, devant les enquêteurs, les faits qui lui sont reprochés.
Elle aurait planifié, le 18 août dernier, aux environs de 22 heures, un cambriolage des bureaux de l’ISI à Kaffrine.
Venus procéder à la constatation des faits, les policiers avaient relevé plusieurs dégâts concernant notamment l’imprimante du bureau du directeur de l’ISI, trouvée à terre, comme d’autres documents.
Dans le bureau de l’assistante comptable, ils ont découvert que des documents administratifs et des dossiers de candidature à un examen avaient été déchirés. L’écran de son ordinateur de bureau était à terre, et son ordinateur portable avait disparu, ainsi qu’une somme de 133.000 francs CFA gardée dans le coffre-fort.
’’L’assistante comptable a avoué avoir planifié le cambriolage, reconnaissant par la même occasion les faits de détournement de fonds au préjudice de l’ISI’’, déclare la même source.
’’Je reconnais entièrement les faits qui me sont reprochés dans cette affaire. Depuis 2016, je suis assistante comptable à l’ISI de Kaffrine, sans contrat. Et depuis le 2 février 2019, j’ai pu bénéficier d’un contrat à durée déterminée. Je suis le seul soutien de ma famille. Du coup, quand je perçois mon salaire, la plus grande partie est absorbée par la facture d’électricité et la dépense quotidienne’’, aurait déclaré la prévenue aux enquêteurs.
Titulaire d’une licence 3 en banque, finance et assurance, elle est une femme mariée sans enfant. Elle sera jugée pour escroquerie, faux et usage de faux en écriture privée et destruction de biens appartenant à autrui, devant le tribunal de grande instance de Kaolack (centre).
aps

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici