Il avait un objectif, il s’est fait entouré de 7 collaborateurs pour l’atteindre. Aucun de ses collaborateurs n’a essayé de travailler contre lui, ou de briller pour soi. Chacun de ses collaborateurs a mobilisé toutes ses énergies pour qu’à la fin que lui, soit porté en triomphe. Chacun sait quoi faire et que faire au moment opportun pour pousser le boss à encore repousser ses limites. Vraiment c’est du beau.

À la fin de la course, le boss se retournera face à ses collaborateurs pour les porter en triomphe. Car en définitive, sa victoire est collective même si le trophée est individuel. Un pour tous, tous pour un.

C’est comme dans la pratique de l’escalier social. Combien de personnes ont travaillé pour ta reussite. Certains dans l’anonymat, d’autres par devoir, d’autres par amour, d’autres par reconnaissance. À chaque moment, il y’a certainement un qui se fait marche d’escalier pour te faire dépasser un palier. Aucune arrivée n’est exclusivement individuelle.

Et au sommet, n’oublie jamais que l’escalier ne doit pas être brisé et que si la possibilité t’es offerte d’ériger même un ascenseur social, n’hesite pas. Au sommet il faut faire briller les autres pour briller plus intensément.

Taffa Gueye

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici