Les retraités et déflatés des chemins de fer sont sur les dents. Ils n’en peuvent plus d’attendre après moult promesses, le  paiement de la deuxième tranche de leurs indemnités de licenciement . Ils ont réaffirmé leur revendication ,lors d’une assemblée générale à la bourse du travail  .
 Pour rappel , ces ex-travailleur,peinent depuis des années, à entrer dans leurs droits et vivent des situations sociales insoutenables et la plupart d’entre eux ,sont morts dans l’indigence. Les ex-agents temporaires  sous la bannière  de la CNTS,  réclament à  à l’Etat, la somme de plus de 1 milliard de nos francs. Dès lors, il interpelle le syndicat -mère , a mener des actions plus énergiques au près l’administrateur  et  des autorités .
Bouavogui Amath

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici