Les 400 travailleurs de l’usine de boissons gazeuses de Keur Madaro, localité à l’est de la commune, sont en mouvement d’humeur. Ils réclament de meilleurs conditions de travail  et un respect strict des dispositions  du code du travail et de la sécurité sociale, notamment sur le plan salarial et des charges patronales à reverser aux institutions  sociales. Outre ces manquements, les  agents déplorent le peu  de considération que leur accorde la direction dans leurs relations.
En tout état de cause, les «  insurgés»menacent de déposer une plainte contre la direction,  à l’inspection  du travail du ressort.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici