Dans un rapport, l’African Plan Nutrition Institue explique que l’innovation permet de relever les challenges de la sécurité alimentaire, le changement climatique, la durabilité des ressources naturelles et l’amélioration des moyens de subsistance. Et d’ajouter que l’usage des engrais de manière rationnelle n’est pas à lui seul suffisant : ‘‘Il faut agir de manière rationnelle de bout en bout de l’opération agricole. Pour ce faire, les nouvelles technologies, le smartphone avec ses multiples applications, sont nécessaires pour une agriculture rentable et respectueuses de la nature.
Le smartphone est un outil qui permet d’échanger l’information en temps réel. L’innovation est aussi au service d’autres pratiques tels que l’optimisation de l’usage de l’eau, la pénurie de la main d’ouvres, la gestion du système de culture…’’.
Quant à WeFly Agri, cette société ivoirienne a pour objectif de permettre aux agriculteurs de contrôler et de gérer leurs activités, y compris à distance. Grâce à la mobilisation de drones et l’utilisation d’un logiciel dédié, un certain nombre d’actions peuvent ainsi être effectuées à distance : cartographie interactive, suivi de plantation à 360 degrés, gestion des employés, analyse de données. Enfin, l’analyse des données et leur suivi permettent à l’agriculture de générer un rendement maximal par parcelle.
Au Maroc, le Groupe OCP oeuvre en faveur d’un renforcement de la recherche, de l’innovation et des capacités de décision de l’Afrique faces aux défis de la sécurité alimentaire et des changements climatiques.
Dans ce sens, le Groupe OCP a mis en place plusieurs programmes dont le « Center for Soil and Fertilizer Research in Africa », des Plateformes Africaines des Recherches Expérimentales ou encore le projet «Agriculture Climato-Intelligente ». Lancé en mai 2016 et fruit d’un partenariat entre l’Université Mohammed VI Polytechnique et l’ONG Climate Interactive, le projet Agriculture Climato-Intelligente a pour but de renforcer les capacités des leaders africains face aux changements climatiques et aux négociations autour du climat par la diffusion de la World Climate
Simulation. Cette solution interactive de simulation des changements climatiques mondiaux offre un outil d’aide à la décision pour accompagner le développement d’une agriculture résiliente en Afrique et répond à une double ambition : renforcer les capacités des leaders africains face aux changements climatiques et les préparer à participer aux négociations sur le climat ; élaborer un outil d’aide à la décision intégrant l’approche d’une agriculture climato-intelligente afin de réduire les émissions des gaz à effet de serre et définir les problématiques les plus urgentes en Afrique.

Alpha Waly Diallo, DESCAE
Consultant/Chercheur en Relations Internationales Afrique

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici