Tout laisse croire que les militaires qui ont pris le pouvoir des mains d’Ibrahim Boubacar Keïta n’ont pas de temps à perdre. Ils ont désigné le Colonel Assimi Goïta comme chef de l’Etat du Mali. Ce dernier occupe également le poste de président du comité national pour le salut du peuple (Cnsp).

La décision a été prise à travers l’acte fondamental numéro 001 des putschistes, signé le 24 août 2020, en son article 32. « Le Comité national pour le Salut du Peuple désigne en son sein un Président qui assure les fonctions de Chef de l’Etat. Lorsque le Président du Comité est empêché de remplir ses fonctions, de façon temporaire ou définitive, ses pouvoirs sont exercés par un Vice-Président suivant l’ordre de préséance déterminé par le Comité », renseigne ledit article.

Alassane MBENGUE Allou – Archipo.info/Thiès

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici