La manne financière a servi pour acheter des gels hydro alcoolisés de l’eau de javel du savon un dispositif lave mains Du matériel qui va aider à mettre en application les gestes barrières dans les établissements scolaires.

Le président de la République a décidé de la reprise des cours deux mois après la fermeture des écoles pour éviter la propagation du coronavirus. C’est donc pour soutenir cette volonté du chef de l’Etat que Mame Samba Ndiaye, maire de Ndoffane, a déboursé cinq millions cinq cents milles francs pour acheter des gels hydro alcoolisés, du savon et des outils lave-mains entre autres. Selon lui, il est important de mettre en amont les mesures barrières pour assurer la sécurité sanitaire des élèves et enseignants qui vont reprendre les cours le 2 juin. Si on en est arrivé là, c’est parce que le conseil municipal a eu des concertations avec les autorités en charge de l’éducation.

Dans le cadre des mesures sanitaires, le maire a informé que les douze établissements scolaires vont être désinfectés. Un travail, selon l’édile de la commune, qui va se faire avec l’appui des agents de la brigade d’hygiène. Mame Samba Ndiaye a précisé aussi que s’il n’a pas investi pour acheter des thermo flash, c’est parce que, dit-il, l’usage des thermo flash peut-être source de stigmatisation au sein des écoles. Il conseille aux parents de privilégier la sensibilisation. Chaque fois qu’un parent sent un état de santé fébrile chez son enfant, qu’il le retienne à la maison avant d’informer les techniciens de santé. La commune de Ndoffane a donc pris toutes les mesures barrières pour assurer la santé des élèves durant la période de reprise des cours.

Ouramboni – Correspondant Archipo.info/Kaolack

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici