Tragique et triste fin que Dominique Diatta, 44 ans et professeur d’espagnol  de son état  s’est réservée, en se donnant volontairement la mort, par pendaison. Le défunt officiait au lycée d’Oussouye et souffrait de problèmes mentaux, consécutifs à un long surmenage intellectuel. Il évoquait sans cesse des  « souffrances » et de vouloir  vouloir mettre son funeste destin à exécution.
Informée de la disparition de son époux, sa femme alerta la gendarmerie qui, après de longues recherches trouvera tôt le matin dans les environs,le corps sans vie  de Dominique, balançant au bout d’une corde. Une enquête a été ouverte.

Bouavougui Amath

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici