Les travailleurs affiliés au Syndicat des agents de l’administration du Commerce (Synacom) sont très fâchés contre la tutelle. L’origine de leur courroux vient du fait que leur ministre, Aminata Assome Diatta, faisant preuve de générosité et d’équité, a élargi aux agents de la Direction des petites et moyennes entreprises (Dpme), le bénéfice des fonds communs qui, jusque-là, n’étaient réservés qu’aux commissaires aux enquêtes économiques et contrôleurs du contrôle économique quelle que soit leur administration d’affectation. Quand ces sortants de l’École nationale d’Administration sont affectés dans un ministère autre que le ministère du commerce, ils bénéficient de ces fonds communs sauf si le ministère de tutelle dispose du même type d’avantages.

Tous les agents du ministère du commerce et des Pme affectés au cabinet du ministre du commerce, à la direction du commerce intérieur, à la direction du commerce extérieur, au centre de recherche et d’analyse des échanges et des statistiques sont également bénéficiaires.

Toutefois, à l’exception des sortants des commissaires aux enquêtes économiques et contrôleurs du contrôle économique, les agents affectés à la Dpme ne bénéficiaient pas de fonds communs.

C’est cette injustice réparée par Aminata Assome Diatta, le ministre du Commerce et des Pme qui est contestée par le Synacom qui ne défend apparemment que les intérêts d’une partie des agents du ministère.

Ousmane THIOR – Correspondant Archipo.info/Dakar Banlieue

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici