Face aux méfaits du coronavirus, les recherches se dirigent aussi vers les moyens d’en limiter la propagation au Sénégal. A côté des mesures prises par l’Etat relatives au couvre-feu et à l’Etat d’urgence, le port de masque et le confinement sont agités par certains.

De l’avis du Pr Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de Fann, « un confinement nécessite des mesures d’accompagnement. Théoriquement, le confinement partiel pourrait être efficace. Je dis bien théoriquement parce que le patient atteint de Covid-19 a déjà été dans d’autres quartiers où il a peut-être infecté d’autres personnes ».

Interrogé par le journal Libération, il s’empresse d’ajouter: « S’il y a un port généralisé du masque, on peut éviter le confinement. C’est la voie la plus simple à l’heure actuelle ».

A propos des cas communautaires, Pr Seydi est  clair: Selon lui, ils « constituent une source d’inquiétude. Des mesures fortes doivent être prises, mais elles doivent être discutées au niveau du Conseil national de gestion des épidémies ».

Alassane MBENGUE Allou/Archipo.com

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici