Le Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (PADESS) a honoré hier la commune de Gueule Tapée-Fass et Colobane dans son programme d’appui à la couche vulnérable. Un programme qui a permis de construire un hôpital et va financer les femmes et jeunes porteurs de projet de ces trois zones.

Financé à hauteur de 12 milliards frs par le gouvernement du Sénégal et la coopération italienne, le PADESS a été mis en place pour consolider des acquis du PIDES, de promouvoir le développement à travers une extension géographique et une amplification des interventions. Pour Mme Mame Astou Thiam, le PADESS s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) et des Objectifs du développement durable (ODD).

« C’est juste pour clôturer par rapport au rencontre communautaire dont l’objectif comme on l’avait si bien décliné est de partager, d’échanger avec la communauté pour vraiment faire une communication social allant dans le sens de permettre à tout un chacun d’être au même niveau d’information par rapport aux interventions du PADESS, dans la région de façon globale mais dans la commune de Gueule Tapée-Fass et Colobane de façon spécifique », informe Mme Mame Khady Ndour, responsable antenne régionale PADESS de Dakar .

En à croire la responsable antenne régionale PADESS de Dakar, ce qu’on peut retenir d’amblée, c’est l’engagement, la détermination et la participation de la communauté à la base. « C’est une approche participative qui nous a permis de comprendre que nous sommes en tout cas obligé de travailler avec les communes comme on l’a toujours fait », constate Mme Mame Khady Ndour. Pour elle, ce qu’on peut retenir, c’est qu’ils ont l’implication de toutes les communautés mais avons ils ont l’implication des acteurs institutionnelles à savoir les autorités administratives, les services techniques déconcentrés mais également les autorités au niveau territorial.

« Vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes tout le temps en contact avec l’équipe municipale et que nous sommes entrain de travailler dans la collégialité pour que le PADESS, dans le cadre de sa mise en œuvre dans la commune de Fass-Gueule Tapée et Colobane, ses résultats soient partagés en terme de gain et de réussite avec les communautés », soutient Mme Mame Khady Ndour.

Ousmane Thior/archipo.info

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici