Rappelé d’exil par son frère Serigne Modou Kara Noreyni, il est revenu à ses côtés, pour purifier et
sauver la jeunesse de son  pays.

Plus connu sous le pseudonyme éclairé de Boroom daarou Noreyni , il est le petit fils du frère de Serigne Touba
Son homonyme, Mame Thierno Ibra Faty , fils de Serigne Ousmane Mbacké Noreyni Mame a été connu grâce à l’importance place qu’il occupe dans le coeur de la jeunesse de notre pays, en quête de savoir et de connaissance exotériques religieuses en Islam.
Expatrié   très tôt ,durant de longues années , il fut finalement rappelé urgemment  par son frère aîné, Serigne Modou Kara Noreyni , surnommé  » le général de Bamba » . mais pour de de disciples, il est revenu pour purifier et sauver la jeunesse en déperdition.Son retour a été exaltante, puis qu’ils formaient un bon duo.

Il s’engagea alors dans sa mission de sauver la jeunesse: ses discours empreints de sagesse et riches en enseignements commençaient à porter ses fruits, à les influencer positivement.Un nouvel espoir pour la jeunesse , était né. Borom daarou , le nouveau missionnaire pour la jeunesse lança le concept  » Œuvrer pour Dieu, à travers les hommes. ».
Il avait pour objectif avec ses talibés , de nettoyer les cimentières, de préparer et de distribuer gratuitement, pendant le mois de Ramadan  des ndogou ( repas populaires ).  de nettoyer les hôpitaux, d’aider financièrement  les nécessiteux et d’assister les détenus. Très vite , la popularité du jeune marabout dépassa les confins de son Baol natal , gagna l’étendue du Sénégal : son nom est chanté , exalté, par la jeunesse.   Des associations dynamiques  de jeunes  sont mises sur pied , structurées et organisent des soirées religieuses exclusivement les samedis , empêchant les jeunes de fréquenter  les boîtes de nuits  et s’éloigner  de la voie de Dieu . Désormais, le frère

de Sokhna Khady Mbacké , passe le plus clair de son temps à la cité sainte de Chikori où l’au bénie guerit dit-on beaucoup de maladies.
Borome daarou, en bon éveilleur de conscience,  exhorte ses disciples, aux respects des parents, des anciens et de s’abstenir de consommer de la drogue et de l’alcool.

Ousmane Thior

 

 

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici