Cette année, le microbiologiste marseillais a fait beaucoup de prédictions hasardeuses. Durée moyenne d’un oracle raoultien avant qu’il ne soit contredit: 126 jours.

Le bilan qu’il fait de l’année 2020 est savoureux. « L’évolution de cette épidémie était imprévisible, elle l’est toujours. Tous les devins se sont trompés » assène Didier Raoult en préambule de son ultime vidéo de l’année. Une autocritique? Pas le genre de la maison. Pourtant, durant cette pandémie du Covid-19, peu de scientifiques auront autant émis d’oracles que lui. Le microbiologiste marseillais répète à l’envi qu’il ne fait pas de prophétie et qu’il méprise les modèles des épidémiologistes (« une croyance aux mathématiques qui finit par être de la religion »).

Mais il n’a cessé, via ses vidéos enregistrées à l’IHU Méditerranée ou dans ses multiples interviews, de livrer des avis tranchés sur l’évolution de l’épidémie. Et force est de constater qu’en 2020, l’avenir ne s’est pas montré tendre avec le professeur Raoult. « Depuis le début, il est contredit sur toute la ligne. Il suffit de bien noter ce qu’il affirme, et vous pouvez être certain qu’il sera contredit par la réalité quelques mois plus tard » ironise l’infectiologue Karine Lacombe. Nous avons pris au mot la cheffe de service à l’hôpital Saint-Antoine (Paris). Selon nos calculs, l’espérance de vie moyenne d’une prédiction raoultienne sur le Covid-19 s’élève à 126 jours.

Dans une vidéo audacieusement intitulée « Coronavirus : moins de morts que par accidents de trottinette », Didier Raoult récuse l’idée que le Covid-19 puisse devenir une épidémie mondiale, expliquant que les maladies infectieuses sont toujours des « maladies d’écosystème ». « Tout ça c’est des bêtises » rassure le professeur. Le 21 décembre, on apprend, à travers un communiqué de presse de l’armée chilienne, que l’Antarctique est également touché, avec un cluster dans une base militaire. C’était jusque-là le dernier continent préservé par la pandémie.

lexpress

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici