La décision du Chef de l’Etat d’alléger les mesures restrictives pour combattre le coronavirus a soulevé beaucoup de critiques. Déthié Fall du parti Rewmi a indexé l’irresponsabilité du Président de la république. Et quid de son mentor qui peine jusque-là à porter ses habits d’opposants quand la population est éprouvée ?

Le parlementaire Déhié Fall a publié une tribune au vitriol contre le Chef de l’Etat coupable selon lui d’avoir fui ses responsabilités, après l’allègement des mesures restrictives, « nous nous attendions à un Général plus que jamais déterminé à faire face à l’ennemi avec une stratégie bien planifiée d’endiguement de sa propagation.

Malheureusement, nous avons vu, en lieu et place, un Président de la République dépassé par les événements et qui nous annonce en pleine crise son désengagement voire sa démission préférant renvoyer la gestion de la pandémie à la responsabilité individuelle de chaque citoyen », a-t-il écrit. Le « Rewmiste » déchire ainsi l’engagement de son leader qui à l’issue de son audience avec le Chef de l’Etat s’exprimait ainsi, « il ne s’agit pas de trop débattre, de trop analyser. Il s’agit de se mobiliser comme un seul homme pour combattre le virus.

Chez nous, il y a un proverbe très simple qui dit que l’eau destinée à éteindre le feu n’a pas besoin d’être filtrée ». Depuis silence radio, jusqu’à ce que Ousmane Sonko signe la fin de la trêve politique. N’était-il pas plus pertinent pour Déhié Fall d’inviter son mentor à prendre ses responsabilités lui qui s’est enfermé dans un grand mutisme depuis la fin de l’élection présidentielle. Pourtant, les sénégalais ont eu à endurer diverses épreuves sans pour autant que le Chef du parti Rewmi n’élève la voix. Responsabilité pour responsabilité que chacun prenne la sienne.

senegal7.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici