Le président de l’UMS qui a écopé d’un blâme à l’issu de son jugement conteste la décision du Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature.

Il compte faire appel incessamment selon Me El Hadj Diouf, un de ses avocats: « Nous ne sommes pas d’accord avec cette décision qui vise à museler les magistrats et plus particulièrement l’Union des Magistrats du Sénégal. On voudrait que cette

association se taise et ne s’exprime pas sur les questions qui agitent la justice sénégalaise qui a été secouée dernièrement. », a indiqué Me El Hadji Diouf sur les ondes de la RFM.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici