La reprise des cours pour les classes d’examen a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Après un retour mouvementé des enseignants à leurs postes de travail, certains chefs d’établissements ne voient pas encore le matériel sanitaire promis par l’Etat. C’est le cas à l’école élémentaire privée catholique Sainte Bernadette, sise au quartier Grand Standing de Thiès. «Nous attendons incessamment le service d’hygiène qui va faire la désinfection de l’école. Et pour le matériel sanitaire, nous n’avons rien reçu», informe la directrice Mme Gaye.

 

Un peu plus loin dans le même quartier, se dresse le collège privé John Huffman. Ici, le décor est le même selon le principal M. Mendy. «L’Etat n’a pas encore joué sa partition», regrette-t-il. Cependant, il ne désespère pas : «Nous attendons les autorités académiques pour nous doter en matériels pouvant nous permettre de commencer dans des conditions idéales».

Mme Gaye qui venait de terminer une réunion avec les enseignants à notre arrivée, se veut rassurante : «L’école est prête sur le plan pédagogique. Nous avons tout prévu. Le personnel de l’école sera au service de la classe de CM2 répartie dans 6 salles de 18 à 19 élèves».

Ecoutez M. MENDY directeur du collège John Huffman et Mme GAYE directrice de l’école élémentaire Sainte Bernadette!

Ghislain Claude POUYE – Archipo.info/Thiès

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici