La brigade du service d’hygiène de Tivaouane a entamé dans la cité religieuse, une guerre sans merci contre les gîtes larvaires et donc contre insalubrité des localités inondées. L’adjudant Pathé Baldé et ses hommes sont sur le terrain , pour dit-il réduire les chaines de contaminations par rapport au paludisme et autres maladies hydriques dont le choléra, la bilharziose etc. Malgré la tendance baissière du coronavirus , les agents de l’hygiène ne baissent pas la garde contre le péril : ils poursuivent et intensifient la lutte.

Ousseynou Diallo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici