La pandémie du Covid-19 et le couvre-feu n’ont pas encore fini de livrer leurs secrets. Les pandores ont découvert un autre réseau spécialisé dans la fabrication de faux billets, très réputé dans la petite côte. D’après nos confrères de Libération Online, trois ressortissants camerounais ont été visés pour avoir en leur possession plusieurs millions en billets noirs, prêts à être « lavés » à Saly.

Pour ferrer le supposé le cerveau, Ibrahima B., un ressortissant guinéen, finalement appréhendé à Grand-Yoff par la Section de recherches, ils ont misé sur ses acolytes. Au moment de son arrestation, une autre tête, Moryba F. est tombée, très connue par les fichiers des policiers, impliqué à maintes reprises dans les affaires d’escroquerie à Saly. A en croire toujours les radars de Libération Online, ce dernier est un habitué des faits. Ainsi, le canard  rappelle que, comme dans l’affaire Boughazaly, pour mener à bien leur modus operandi et les prendre en flagrant délit, un élément infiltré s’est fait passer pour un client. Malheureusement, ils n’ont pas vu venir les pandores très futés dans ce genre de mission. Ils ont été arrêtés et conduits sur le champ à la gendarmerie.

Moustapha CISSE – Correspondant Archipo.info/Dakar

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici