C’est la vie elle même qui n’est pas une concurrence. Chacun y entre fait sa part et rentre dans la tombe seul avec ce qu’il y a fait en bien et en mal. Et au final, ce ne sera même pas cela qui sera la cause de la situation d’après la mort car chacun n’espère que la miséricorde d’Allah pour avoir une place au Paradis.

Poser, penser et agir sa vie comme une concurrence, une comparaison entre son état, sa situation et celle de l’autre ou des autres, c’est juste perdre sa vie. Il faut vivre avec les autres, ni contre, ni sans, ni sur les autres. Le combat permanent contre son soi égoïste consiste à se battre pour ne pas être face à tous mais avec tous.
Comprendre cela c’est ne jamais penser aussi que seul tu mérites la gloire, l’attention, la sollicitude de chacun, de tous. Que seul tu vaux l’ensemble. Que seul tu es mieux que chacun. Ce n’est jamais pas humain d’agir ainsi car l’homme dans sa nature est entièrement social.

Bref c’est dans la conception que chacun a de ses rapports avec les autres humains que chacun est ce qu’il est, fait ce qu’il fait, et existe dans le monde de tous. Soyons alors juste humbles, modestes pour ne pas voir tout le monde contre soi et vivre dans le renfrognement permanent.

Taffa Gueye/archipo.info
Saillies Du Profane

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici